Ouest-France avec AFP.

Un mois après de violentes manifestations à travers le pays pour exiger de meilleures conditions de vie, les députés ont voté lundi 18 mars une motion de censure contre le gouvernement du Premier ministre Jean-Henry Céant.

La Chambre des députés haïtienne a voté lundi une motion de censure contre le gouvernement de Jean-Henry Céant, entraînant le départ d’un Premier ministre fragilisé par de récentes manifestations.PUBLICITÉ

Sur les 103 députés ayant pris part à cette séance expéditive, 93 députés ont voté pour le renvoi du Premier ministre Jean-Henry Céant et de son gouvernement. Six ont voté contre et 3 se sont abstenus.

« Une correspondance va être adressée au président de la République. Un autre Premier ministre va être désigné en concertation entre le chef de l’État et les présidents des deux branches du Parlement », a annoncé le député Gary Bodeau, président de la Chambre des députés à l’issue du vote.

Des manifestations violentes

Les députés reprochent au Premier ministre Jean-Henry Céant de n’avoir rien fait pour améliorer les conditions de vie de la population six mois après avoir été installé à la tête du gouvernement.

Au cours de son mandat, Jean-Henry Céant a dû faire face à de violents mouvements de protestations. En février, des milliers de gens ont gagné les rues à travers le pays pour exiger de meilleures conditions de vie et le départ du chef de l’État.

Pendant environ onze jours, toutes les activités ont été paralysées à Port-au-Prince et dans la plupart des villes de province du pays.